En 2015, 167 000 personnes résident dans le Grand Est et vont travailler dans l’un des pays voisins. Le Luxembourg est la première destination des frontaliers de la région, avec 75 000 actifs, soit deux fois plus qu’en 1999. Les effectifs progressent aussi vers la Suisse, atteignant 38 000 personnes en 2015. À l’inverse, ils diminuent vers l’Allemagne, qui reste toutefois la deuxième destination des frontaliers (46 000 actifs), tandis que la Belgique attire seulement 8 000 frontaliers grand-estois.

Lire la publication en format PDF sur INSEE.fr

Résultats détaillés sur INSEE.fr